Nature et paysage

Infrastructure écologique

Le projet « Infrastructures écologiques » copiloté par les Parcs Chasseral et du Doubs a fixé un plan d’action pour la promotion et la conservation de la biodiversité et les modalités de mise en œuvre pour les 10 à 15 prochaines années. La portée de ce programme est conséquente puisque l’ensemble des cantons et la Confédération reprendront méthodes et résultats obtenus. Démarré début 2016, le projet pilote s'est terminé fin 2017. Les résultats de ces deux ans de récoltes de données et d’analyses (160'000 observations de plus de 6000 espèces) et le vaste plan d’actions concrètes qui en découle sont présentés sur cette page.

Durée du projet
2018 à 2032 (plan d'action)

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE)

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Politique agricole 2014-2017, Plan d’action national en faveur du Doubs

Lien
Nature Doubs-Chasseral

Téléchargement
Résultats du projet pilote Infrastructures écologiques

Inventaire et revitalisation de sources

Les milieux des sources, les sources elles-mêmes et les marais suintants ont rapidement été identifiés comme nécessitant des mesures de protection urgentes dans le cadre du projet d’étude du renforcement de l’Infrastructure écologique publié en 2019. Jusqu’à 90% ont disparu du plateau suisse et la majorité reste à cartographier sur le massif jurassien. Ces milieux sont extrêmement fragiles, et la plupart des espèces qui leur sont inféodées figurent sur les listes rouges. Des solutions, souvent faciles à mettre en œuvre, existent pour protéger et améliorer la qualité de ces lieux de vie à la riche biodiversité. Les inventaires de ces milieux font actuellement défaut ou sont lacunaires pour identifier les sites devant en priorité faire l’objet de protection. Depuis le début du projet, des formations de « chasseurs de sources » sont organisées pour permettre à tout un chacun de participer à l’inventaire sur le périmètre des Parcs Doubs et Chasseral.

Durée du projet
2017 - 2024

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE), communes concernées, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Renforcement de l’infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Donateur





Recensement et protection des arbres-habitats

Les forêts du Parc du Doubs sont passées au peigne fin dans le but de recenser des « arbres-habitats », ces arbres de grande valeur pour la biodiversité qui abritent des nombreuses autres espèces. Les spécimens recensés sont ensuite marqués d’entente avec les autorités forestières afin d’éviter leur abattage lors des prochaines coupes de bois. Encore peu identifiés, ces arbres à haute valeur écologique offrent gîte et couvert aux habitants de la forêt grâce à leurs trous, galeries ou encore cavités. Les pics, par exemple, creusent leur lieu de reproduction et se nourrissent dans les arbres et plus généralement dans les vieux bois ou le bois mort. Les mammifères, quant à eux, profitent des cavités formées dans certains arbres pour faire leur terrier. Des coléoptères et d’autres insectes dits « saproxyliques » vivent dans le bois en décomposition.

Durée du projet
2018-2024

Principaux partenaires
Office fédéral de l’environnement (OFEV), services cantonaux spécialisés (NE, JU, BE), communes concernées, Parc régional Chasseral

Cadre stratégique
Stratégie Biodiversité Suisse, Politique forestière 2020, Renforcement de l’Infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Donateur



Petites structures

De nombreux tas de bois et de pierres ainsi que des nouvelles haies et mares voient le jour dans le Parc du Doubs : le projet « petites structures » bat son plein. Ces constructions simples et peu coûteuses permettent à de nombreuses espèces animales et végétales (salamandres, grenouilles, mousses, lichens...) de réinvestir les bordures de champs, dont des petits carnivores - hermines et belettes - prédateurs spécialisés du campagnol. Une belle opportunité d’engager une collaboration avec les agriculteurs, qui laissent à disposition matières premières et terrains, tout en mettant la main à la pâte pour bâtir ces structures avec  le soutien des collaborateurs du Parc. Plus généralement, une phase de conseil est également proposée aux agriculteurs intéressés afin de trouver les meilleurs emplacements pour ces structures qui permettent de favoriser la biodiversité sur leur domaine agricole.

Durée du projet
2018-2024

Principaux partenaires
WWF (Connexions naturelles), conseillers et conseillères des réseaux écologiques, exploitants agricoles

Cadre stratégique
Renforcement de l’Infrastructure écologique dans les Parcs Doubs et Chasseral

Téléchargements
Notice sur la lutte préventive contre le campagnol

Donateur



Renforcement de la fritillaire pintade - liste rouge

La fritillaire pintade, également appelée «damier», est une fleur emblématique des terrasses alluviales du Doubs. Elle se fait cependant de plus en plus rare, car les interventions de l’homme, comme la construction de barrages ou la modification des pratiques agricoles le long des rives, ont restreint son territoire. Un projet de renforcement à long terme des rares populations de fritillaires encore existantes est mené dans le Parc depuis plusieurs années pour inverser la tendance et stabiliser le peuplement de cette plante menacée.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 3)

Principaux partenaires

Jardins botaniques de Porrentruy et de Neuchâtel, offices cantonaux de la nature et de l’environnement (JU, NE), Pays Horloger (F)

Cadre stratégique

Stratégie Biodiversité Suisse, programme des listes rouges

Téléchargements

Parc du Doubs - résumé des actions en faveur de la fritillaire pintade depuis 2012

Donateur





Observatoire du paysage

Le Parc du Doubs poursuit le développement de son Observatoire photographique, via l’enrichissement de sa base documentaire qui compte déjà une dizaine de sites suivis. Dédié à une meilleure connaissance de l'évolution des paysages et à une meilleure sensibilisation du public aux enjeux paysagers, cet outil se veut toujours participatif. Ainsi, les futures « parrains et marraines » (habitants et écoles) sont invités à s'impliquer dans le suivi ou l’étude photographique du paysage de leurs communes, via un protocole mis sur pied avec le Parc Chasseral. Une réflexion est également menée afin de mettre en valeur les résultats de cette démarche, via un accès en ligne par le public, et de développer l’analyse des sites suivis grâce à des partenariats universitaires.

Durée du projet

2020 à 2024 (phase 2)

Principaux partenaires

Communes membres du Parc, Cantons BEJUNE, Bénévoles (« marraines et parrains du paysage », classes participantes, Universités, WSL, Mémoires d’Ici, Bibliothèque de la Chaux-de-Fonds, CIP Tramelan, Réseau des parcs suisses, OFEV, Parc régional Chasseral.

Cadre stratégique

Loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT1 et 2), Stratégie Paysage (OFEV, 2011), Plan directeur régional des Franches-Montagnes (PDR-FM, en développement), Plans d’aménagements locaux (PAL, en révision), Projet national d’observatoire du paysage (en discussion), Stratégie Biodiversité Suisse et plan d’action (OFEV, 2017).

Mise en valeur des murs de pierres sèches

Patrimoine bâti emblématique de l’Arc Jurassien, les murs de pierres sèches demandent une attention particulière. Leur construction sans liant (ni mortier, ni ciment) nécessite un savoir-faire très ancien et spécifique. En plus d’offrir un habitat pour  de nombreuses espèces animales et végétales, les murs de pierres sèches séparent historiquement les pâturages et sont devenus une composante essentielle de nos paysages. Avec la mécanisation de l’agriculture et l’installation de clôtures électrifiées, les murs ont été peu à peu négligés. Le Parc du Doubs, en étroite collaboration avec ses partenaires, mène un projet de rénovation et mise en valeur des murs de pierres sèches afin de préserver cet héritage.

Durée du projet
Indéterminée

Principaux partenaires
Office de la culture de la République et Canton du Jura, Association jurassienne de la pierre sèche, Association jurassienne d’accueil des migrants

Cadre stratégique
Plan d’action cantonal pour la mise en valeur des murs de pierres sèches

Téléchargements
Plan d'action - Murs de pierres sèches - OCC 2015
Inventaire - Murs de pierres sèches - OCC 2014
Guide pour les projets de restauration de murs de pierres sèches - 2019

Donateur




Jacot Foundation
Ellen Frederik Stiftung
Heinrich Renggli Stiftung

Agriculture et faune sauvage

En collaboration avec le monde agricole et le monde académique, des solutions technologiques applicables à grande échèle seront recherchés pour épargner la faune sauvage en période de fauche. Ce projet est actuellement en conception et démarrera en 2021.

Durée du projet
2021-2024

Principaux partenaires
Hautes écoles et universités, Chambres d’agriculture

Website by moxi ltd.